un célibataire peut faire regrouper ses créditsune famille peut faire racheter ses créditsun couple de retraités peut faire regrouper ses crédits

Qui peut faire racheter ses crédits ?

C’est une opération financière proposée à toutes les personnes qui ont au moins un crédit et qui ont de nouveaux projets d’avenir ou à toutes celles qui souhaitent se sortir de la spirale infernale des crédits.
Tout le monde peut théoriquement faire racheter ses crédits. Que vous soyez en couple avec ou sans enfant, célibataire, divorcée ou veuve, ou encore retraité vous pouvez faire regrouper vos emprunts de crédits. Au niveau de votre logement vous êtes locataire ou hébergé, en logement de fonction ou propriétaire votre courtier est là pour vous trouver l’opération idéale pour racheter vos crédits. Vous travaillez dans le secteur public, dans le secteur privé ou indépendant en profession libérale, vous avez entre 21 ans et 95 ans jeune ou senior, il existe une solution de rachat de crédit adaptée à votre situation.
Vous pouvez  être l’emprunteur unique ou avoir un co-emprunteur pour faire une opération de regroupement de crédits.

Demandez votre simulation de rachat de crédits en ligne : 

Le rachat de prêt est proposé dans les situations personnelles suivantes :

Pour le célibataire : le statut familial ou marital n’est pas un frein au regroupement de crédit. Votre situation personnelle de célibataire vous donne accès à une opération financière en un seul prêt qui sera mieux adapté à votre gestion du quotidien. Vos mensualités et votre durée de remboursement seront adaptés à vos revenus.

Pour un couple sans enfant : le rachat de prêt vous permet de regrouper vos prêts et vos dettes, effectués avant ou après votre vie commune ou votre union par un mariage ou par un pacs. La gestion de vos finances sera facilitée par le fait d’avoir un seul prêt à rembourser et surtout d’avoir une mensualité réduite.

Pour un couple avec des enfants : l’arrivée d’un enfant est le plus beau des événements, mais aussi souvent beaucoup plus de dépense et la course aux crédits si on n’a pas anticipé financièrement la venue du bébé. Rien n’est trop beau pour en enfant, alors on va refaire toute la décoration de sa chambre qui était une pièce de débarras, on va lui acheter des meubles, on va changer la voiture, car une deux portes ce n’est pas pratique pour mettre un bébé dans un siège auto. Sans compter les frais de gardes dès que la maman reprend le travail. On va financer tout cela avec beaucoup de petits crédits à la consommation ou encore avec des crédits renouvelables et aussi des prêts personnels et dans un délai relativement court et la spirale des crédits commencent. Le taux d’endettement a fortement augmenté le reste à vivre a fortement diminué et vous n’arrivez plus à rembourser tous vos crédits à la fin du mois. Le fait de racheter et de regrouper vos crédits va être l’opération de secours avant d’avoir recours à d’autres prêts qui serviront à payer les crédits.

Pour le retraité ou le senior : ce n’est pas parce que vous allez passer à la retraite ou que vous êtes retraités que vous n’avez pas droit au rachat de crédits. Bien au contraire, vos revenus vont baisser dès votre passage en retraite alors il faut anticiper il ne faut plus attendre. Dans le calcul de votre futur endettement nous partirons sur l’estimation de votre futur retraite, afin d’adapter votre nouvelle mensualité à vos futurs revenus. En tant que courtier en regroupement de prêts nous trouverons la solution adaptée pour le senior en fonction de votre âge. Nous pouvons faire un rachat de crédits à la consommation sans garantie hypothécaire jusqu’à vos 85 ans. Si nous faisons un regroupement de prêt avec une garantie hypothécaire nous pouvons intervenir jusqu’à vos 95 ans. La durée de votre remboursement sera calculée en fonction de votre train de vie. L’assurance emprunteur reste facultative.

Pour le divorcé(e), ou le veuf(ve) : la gestion financière au quotidien est encore plus dure pour l’emprunteur veuf(ve) ou la personne divorcée qui se retrouve brutalement seule car elle n’a pas l’habitude de vivre avec un seul revenu. Vous devez très souvent passer de deux revenus à un seul revenu et donc de diviser au minimum par deux votre train de vie et cela dans un délai très court. Mais rassurez-vous ce n’est parce que vous êtes seul que nous ne pouvons pas faire un regroupement de crédit. Nous tenons compte de votre ancienne situation familiale pour expliquer votre dossier. Par contre, pour calculer votre taux d’endettement nous prendrons vos revenus actuels. Le taux d’endettement avant ou le taux d’endettement après et le reste à vivre sont calculés de la même manière que pour faire un prêt immobilier ou un prêt personnel.

Le rachat de prêt adapté, selon votre type de logement :

Pour le propriétaire : un rachat de prêt immobilier est envisagé quand le montant total de vos prêts immobiliers repris représente plus de 60% du montant total du regroupement de crédits. Il est tout à fait possible d’inclure des prêts à la consommation, des crédits renouvelables ou des prêts personnels sans toutefois dépasser 40% du montant total des prêts repris. Le nouveau prêt sera garanti par une hypothèque ou une caution qui sera prise sur le bien immobilier de l’emprunteur. Si le montant total des prêts immobiliers repris est inférieur à 60% du montant total de tous les crédits, on financera un rachat de prêt à la consommation, soit avec une garantie hypothécaire ou une caution soit sans garantie hypothécaire. Les conditions financières sont différentes au niveau du taux et de la durée si c’est un rachat de crédit immobilier ou un rachat de crédits à la consommation. Le taux est plus intéressant si c’est un regroupement de prêt immobilier et la durée pourra aller jusqu’à 35 ans ou 420 mois. Pour un regroupement de crédits à la consommation sans garantie hypothécaire la durée du prêt sera limitée à 15 ans ou 180 mois. Tous nouveaux projets qui concernent les travaux, la voiture ou un besoin de trésorerie sont inclus dans le montant total du financement.

Pour le locataire et l’hébergé : le regroupement de prêt à la consommation permet au locataire de regrouper ses crédits en un seul prêt et de baisser la mensualité de son remboursement. L’emprunteur peut englober un nouveau projet tel que le financement d’une voiture. Pour une personne hébergée nous retiendrons dans le calcul de l’endettement après un loyer fictif à hauteur de 300€ à 500€ dans la limite de 20% des revenus. Le rachat de prêts à la consommation est limité à 12 ans ou 144 mois. L’assurance pour ce nouveau rachat est vivement conseillée.

Pour le logement de fonction : un emprunteur qui travaille dans le secteur public ou dans le secteur privé et qui bénéficie d’un logement de fonction, a également de la possibilité de faire un rachat. L’hébergement est fourni à titre gratuit ou le loyer est retenu à la source directement sur son salaire. En effet, en tant que courtier en regroupement de prêts nous ne comptons pas de loyer fictif à charge, si le rachat de prêts se termine avant le départ en retraite. Quand l’emprunteur passe en retraite il ne bénéficie plus d’un logement de fonction compte tenu qu’il n’est plus salarié (sauf cas exceptionnel), et il doit se trouver un nouveau logement.

Une étude de financement pour vous aider à y voir plus claire 

Pour quelles catégories socioprofessionnelles le rachat de crédit est-il possible ?

Que vous soyez indépendant en profession libérale ou salarié votre courtier Finance O.R. spécialisé en rachat de prêts va pouvoir regrouper vos crédits. Il faut savoir que plus vos revenus sont stables et plus nos partenaires prêteurs sont disposés à racheter vos prêts. Les banques sont plus souples au niveau des acceptations des dossiers quand il s’agit de financer un prêt immobilier ou un prêt personnel par rapport à un regroupement de crédits sans garantie hypothécaire.

Dans le secteur privé le salarié en cdi comme son nom l’indique est en contrat à durée indéterminée donc une fiabilité et stabilité dans l’emploi sauf en cas de licenciement économique ou de faute grave. Que vous soyez ouvrier, employé ou cadre votre dossier sera étudié en fonction du montant de vos revenus et de la gestion de votre train de vie.

Pour les intérimaires ou en cdd (contrat à durée déterminée) un deuxième revenu fixe et pérenne pendant toute la durée du prêt est fortement conseillé voir indispensable dans certain cas. Le deuxième emprunteur peut-être salarié ou en profession libérale ou retraité. Pour racheter vos crédits contactez-nous en faisant une simulation en ligne.

Dans le secteur public les fonctionnaires ont l’avantage et le gage de la stabilité et la solvabilité des revenus ; mais ils sont souvent plus endettés. Les banques et les organismes de crédits leurs prêtent plus facilement, car le risque de la perte d’emploi est inexistant. Au final leur taux d’endettement avant l’opération de rachat de crédits et le montant total des crédits à reprendre sont beaucoup plus élevés, car ils ont beaucoup plus de crédits à la consommation.

Pour les indépendants en professions libérales médicales les revenus sont beaucoup plus  importants, mais ils sont plus irréguliers. En contrepartie la patientèle est stable en en constante évolution. Il est rare de voir des médecins ou des infirmiers à petits revenus. Nos prêteurs font une moyenne des revenus sur les deux ou trois dernières années afin d’optimiser au mieux leur dossier.

Cependant, sachez que votre demande peut-être refusée dans les cas suivants :

  • Si vous n’avez pas de bien immobilier à proposer en garantie hypothécaire et que vous êtes fiché Banque de France au fichier des incidents de paiement liés au remboursement de crédit (FICP) ; 
  • En  temps qu’emprunteur vous êtes dans le fichier de rejet de paiements par carte de crédit ou chèque (FCC) et vous n’êtes pas propriétaire d’un bien immobilier que vous pouvez proposer en garantie;
  • Vous êtes en procédure de surendettement auprès de la banque de France.

Si vous êtes en situation de surendettement et qu’aucun courtier en rachat de crédit n’a pu vous trouver une solution sur le rachat de vos prêts, orientez-vous plutôt vers une commission de surendettement auprès de la banque de France.