comparer-des-offres-de-credits.JPG

Comment comparer les offres de rachat de crédits ?

22 mars 2021

Il y a beaucoup d'offres de crédit sur le marché. Il est donc important de les vérifier et de déterminer l’offre qui vous convient le mieux. Sur des sites comparatifs, vous pouvez obtenir un aperçu des banques et des organismes du crédit personnel ou du prêt immobilier en quelques clics. Vous pouvez également voir immédiatement quels sont les points forts des différentes offres en fonctions des différents établissements.

Mais vérifier les offres en rachat de crédits s’avère beaucoup plus complexe. Lorsque vous recevez une offre de regroupement de crédit immobilier, il est préférable de faire la comparaison de tous les éléments de la proposition.
En plus du taux d'intérêt ou du TAEG, concentrez-vous sur les mensualités, la durée de remboursement et les frais annexes de la banque et les frais d’honoraire du courtier. La nouvelle mensualité doit inclure tous les coûts de votre demande de prêt.
En ne regardant que la ligne du taux, vous pouvez passer à côté d'autres avantages de certains établissements. Restez toujours sur vos gardes contre les escrocs ! Un organisme agréé ne peut jamais vous demander de payer des frais avant l'octroi de votre rachat de crédits, par exemple pour analyser vos documents. Le fait que vous deviez payer des frais de dossier n'est pas nécessairement une mauvaise chose. Si vous avez deux offres avec le même taux, vous ne paierez pas forcément le même montant de remboursement pour votre rachat de crédit, car les frais sont très variables.

Simulation pour comparer les offres de rachat de crédit: 

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre quand on souscrit un rachat de crédits ?

1.    Ne pas penser à la possibilité de regrouper ses crédits
2.    Se concentrer sur le meilleur taux d’intérêt
3.    Opter pour les mensualités les plus basses et les durées les plus longues
4.    Ne pas évaluer les frais de dossier
5.    Confondre le pourcentage d’assurance emprunteur
6.    Ne pas comparer les règles applicables aux prêts d’argent

Prenons un exemple : vous êtes un emprunteur propriétaire, avez déjà un prêt immobilier avec une durée de 180 mois et trois crédits à la consommation sur 84, 60 et 36 mois. Vous voulez contracter un nouveau crédit pour un nouveau projet et fusionner tous vos crédits en un seul prêt avec une période d’amortissement plus longue. Le coût final sera plus élevé, mais comme vous devrez effectuer des remboursements mensuels moins élevés grâce au regroupement, vous pourrez être plus flexible avec votre budget mensuel.

1.Pensez à la possibilité de fusionner vos prêts :

Si vous avez déjà un certain nombre de crédits en cours, comme des prêts immobiliers, des crédits à la consommation, des crédits renouvelables et des dettes il peut être intéressant d'envisager de regrouper vos emprunts lors de la demande d'un nouveau prêt pour un nouveau projet. Un regroupement de crédit signifie que vous réunissez deux ou plusieurs prêts en un seul.
Vous avez un projet ? Choisissez le courtier finance O.R. et profitez des avantages d'un remboursement correct.

2. Le taux d’intérêt :

En regroupant vos crédits, vous pouvez obtenir un meilleur taux pour le nouveau crédit qui réunit les capitaux restants dus existants. Attention au taux trop alléchants, posez-vous la bonne question, est-ce qu’il est adapté à mon profil client ou est-ce un taux pour appâter les clients. En regroupement de crédits le taux du prêt est forcément plus élevé que pour un crédit immobilier ou un prêt à la consommation sur une courte période.

3. comparer les nouvelles mensualités et la période d’amortissement :

Les échéances les plus basses ne sont pas forcément celles que l’on voit affiché sur l’offre de rachat de crédit. Il faut comparer la période de remboursement, car plus la période d’amortissement est courte et plus la mensualité est élevée et plus la durée de remboursement est sur une longue période et plus les mensualités sont réduites. Il faut que l’échéance soit adaptée à votre budget.

4. Comparer les frais de dossier :

Posez la question à votre intermédiaire en opération bancaire qui est votre courtier, est-ce que ces frais d’intermédiation sont inclus dans le financement ; et quels montants ou quels pourcentage représentent-ils ?
C’est au niveau des frais de courtage que l’on trouve de grandes différences. Il arrive que certains courtiers oublient de mentionner les frais, donc ils font une proposition de rachat de crédit hors frais et forcement il propose une échéance très alléchante… Les frais peuvent dans certains cas être inclus dans le taux, alors oui il n’y a pas de frais de courtage, mais le taux nominal est forcément plus élevé et l’échéance est sensiblement identique.
Les frais de banque ou les frais de l’organisme prêteur varient entre 1% et 2% du montant total du prêt et sont également plafonnés.

5. Les assurances groupes et les délégations :

Est-ce que le coût des assurances emprunteurs est inclus dans l’opération de financement ? Quel est le pourcentage de la couverture d’assurances ?

Vous pouvez être assuré à 100% sur chaque tête ou 100% sur les deux têtes, avec une répartition au prorata des revenus du ménage. L’assurance reste facultative dans ce type d’opération de financement, mais elle reste vivement conseillée.

6. Quelles sont les règles applicables aux prêts d'argent ?

Le prêteur doit vous donner des informations sur le rachat de crédit immobilier bien avant que vous ne contractiez un prêt. Par exemple sur le type d’emprunt, le montant et les conditions. La loi précise ce qu'implique un contrat de regroupement de crédit et quels sont vos droits et obligations en tant qu’emprunteur. Ainsi, vous serez mieux protégé lorsque vous emprunterez de l'argent.
Conséquences des règles sur le pour les organismes de crédit : les prêteurs doivent fournir plus de clarté sur les coûts du prêt immobilier dans les publicités. Ils doivent toujours mentionner le taux du crédit le plus élevé. Les créanciers qui ne respectent pas l’information standard prescrite dans les publicités se rendent coupables de pratiques commerciales déloyales. C'est également le cas si, avant la conclusion du rachat de crédit, ils informent le client trop tard. 

Comment évaluer les offres de rachat de crédit avec le simulateur ? 

L’utilité du comparateur :

Comme nous venons de vous l’expliquer le comparateur entre les différentes banques ne s’applique pas au rachat de crédit. Le comparateur pour un emprunt immobilier ou pour un crédit à la consommation, a une fonction de calculatrice et compare les taux, la durée et la mensualité, mais ne tient pas compte de tous les paramètres du dossier de l’emprunteur. C’est comme un comparateur pour une assurance voiture ou habitation, on vous donne le résultat qui est calculé sur quelques critères par ordre croissant ou décroissant.

Il vous est maintenant plus facile de comparer les offres des différents prêteurs.

Comment évaluer votre situation bancaire et votre endettement ?

La banque n’étant pas la mieux placée pour vous trouver une solution qui soit adaptée à votre situation financière, du coup elle va souvent vous proposer d’aller voir sur internet pour faire une simulation en ligne, afin de trouver un courtier spécialisé pour racheter le montant total de vos en-cours.
De faite, votre crédit à la conso, votre prêt personnel ou le crédit ayant servi pour réaliser des travaux sont rachetés et regroupés en un seul crédit. Du faite que votre mensualité baisse votre taux d’endettement diminue également. Votre nouveau contrat de crédit qui a permis de racheter vos crédits indique le TAEG (taux annuel effectif global), afin de faire une comparaison avec les autres propositions.

Trouver la solution pour financer vos travaux : 

 

A propos de l'auteur : Finance OR

Courtier en rachat de crédits depuis 20 ans, notre travail est d'accompagner des hommes et des femmes dans la gestion de leur budget, dans la réalisation de leurs projets, dans l'appréhension de leur avenir. Aussi, chez Finance Or, nous croyons que l'humain doit être remis au coeur du monde bancaire. Notre blog est un des éléments de cette démarche.